jeudi 7 janvier 2010

expulsion d'un imam "islamiste"

arton22058_1



La France expulse

un imam "islamiste radical"


La France expulse un imam "islamiste radical" égyptien jugé "dangereux"

PARIS — Le ministre français de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé jeudi qu'il avait fait procéder dans la journée à l'interpellation et à l'expulsion en urgence d'un "imam islamiste radical" égyptien, Ali Ibrahim el-Soudany, qui a été renvoyé dans son pays.

Dans un communiqué, M. Hortefeux précise que "cet individu dangereux (...) se livrait depuis plusieurs mois, dans des mosquées de Seine-Saint-Denis, à des prêches appelant à la lutte contre l'Occident, méprisant les valeurs de notre société et incitant à la violence".

Le locataire de la place Beauvau note que si "la République respecte la liberté religieuse", "les prêcheurs de haine, qui n'ont rien à voir avec la liberté religieuse, n'ont pas leur place sur notre territoire".

Le ministère précise que depuis 2001, ce sont ainsi 129 islamistes jugés radicaux - dont 29 imams ou prédicateurs - qui ont été expulsés de France.

___________________________________________



Le Point.fr

Brice Hortefeux a fait procéder à "l'expulsion en urgence d'un imam islamiste radical, Ali Ibrahim El Soudany", a-t-il fait savoir jeudi soir dans un communiqué. L'homme, de nationalité égyptienne, qui prêchait dans des mosquées de Saint-Denis, en région parisienne, a été renvoyé dans son pays d'origine, précise le ministre de l'Intérieur, confirmant une information du figaro.fr.  
 
Ali Ibrahim El Soudany, né en Égypte en 1973, officiait dans plusieurs mosquées de l'Est parisien, principalement à Pantin ou à Montreuil (Seine-Saint-Denis), mais aussi dans certaines autres de la capitale, notamment dans les XVIIIe et XIXe arrondissements. Ses prêches constituaient "une apologie du Djihad", selon des sources proches du dossier, et étaient "assez durs", ont-elles ajouté. Il faisait l'objet d'une surveillance particulière depuis 2008.
 
"Les services spécialisés avaient identifié cet individu dangereux qui se livrait depuis plusieurs mois, dans des mosquées de Seine-Saint-Denis, à des prêches appelant à la lutte contre l'Occident, méprisant les valeurs de notre société et incitant à la violence", détaille le communiqué. Cette expulsion fait suite au renforcement des mesures de sécurité prises en France, en particulier dans les aéroports, après l'attentat manqué d'un islamiste nigérian dans un avion à destination des États-Unis, le 25 décembre dernier. Mais le procédé n'est pas nouveau : selon le ministre de l'Intérieur, ce sont "129 islamistes radicaux - dont 29 imams ou prédicateurs - qui ont été expulsés du territoire national depuis 2001".




- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 22:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]