sheikh+3ali+3abderraziq
le sheikh ‘Alî Abderrazîq

 

l'islam laïque : influence de l'Occident

ou pensée interne à l'islam ?

Ssiskas60 - Michel Hilal Renard

 

 

Vos propos calmonieuse et mensongére

salut, a vous ignorant
je vous écris , car par curiosité, je suis tombé par hasard sur votre site.
Avant tout pour éclaircir certain de vos propos il y a pas( d'islam laïque), c'est une innovation apporté par des occidentaux, qui souhaiterai mettre la confusion de certains musulmans pratiquants, en leur détachant complétement de leur pratique religieuse et obligatoire que notre dieu le puissant veut de nous.
Vous faite des déclarations sur des propos tenues par certains musulmans,sans apporté aucune preuve de ce que vous avancez, mais plutôt je pense que c'est fait volontairement de diffuser des calomnies et des mensonges sur notre religion.
Vous êtes des imposteurs et manipulateurs, votre objectif c'est de nuire a la religion de l'islam.
Mais sachez une chose importante :
" celui qui veut nuire a l'islam, est comparable a celui qui veut souffler sur le soleil pour l'éteindre".
rapporté par l’exégète Ibn Kathir.
A méditer

Ssiskas60
orthographe et syntaxe non corrigées

 

Salut à vous non-lecteur,

L'islam laïque a notamment été théorisé par Alî Aberraziq en 1925 à partir des seules références islamiques. Cette question est l'objet d'une controverse interne au monde musulman, que vous le vouliez ou non.

Aujourd'hui, la version dominante de l'islam est celle des wahabbites, des Frères musulmans et de tous les salafistes en leurs multiples courants.
Elle s'appuie sur une ignorance profonde de l'histoire de la théologie islamique.

Je ne citerai qu'un seul auteur, né en 994 et mort en 1066, Bayhaqî, qui a écrit L'Anthologie du renoncement.

Pour présenter le livre le livre de Bayhaqî sur le renoncement (zuhd) en islam, le cheihk Haydar a établi une liste de 63 titres consacrés à ce thème, commençant par le Kitâb al-zuhd de Zâ'ida ibn Qudâmâ Abî-l-Salt (mort en 777) et se terminant par le Kitâb al-adab wa-l-raqâ'iq du célèbre Suyûtî (mort en 1505).

Évidemment, cela sera considéré comme impie par les salafistes et autres fanatiques. Mais, c'est une théologie qui provient du coeur même de l'islam et non de l'Occident.

Voici donc quelques preuves. J'y ajouterai ces versets du Coran... que vous avez dû omettre dans votre lecture... si jamais vous lisez le Coran :

  1. «Nous ne t'avons point envoyé pour être leur gardien» (IV, 80).
  2. «sachez qu'à Notre Envoyé n'incombe que la communication explicite» (V, 92).
  3. «Or tu n'es là que pour donner l'alarme, et Dieu est répondant de toute chose» (XI, 12).
  4. «à toi la communication seule incombe, à Nous le compte...» (XIII, 40).
  5. «S'ils se dérobent, seule t'incombe la communication explicite» (XVI, 82).
  6. «Nous ne t'avons envoyé que comme porteur de bonne nouvelle et donneur d'alarme (XVII, 105).
  7. «dis : "Humains, je ne suis pour vous qu'un donneur d'alarme explicite"» (XXII, 49).
  8. «dis : "Obéissez à Dieu, obéissez à l'Envoyé". Si vous vous dérobez, il ne lui incombera que sa propre charge, et à vous la vôtre. En revanche, si vous obéissez, vous serez bien guidés. Quant à l'Envoyé, seule lui incombe la communication explicite...» (XXIV, 54).
  9. «Tu ne disposes pas sur eux de coercition» (L, 45).
  10. «Lance donc le Rappel : tu n'es là que celui qui rappelle, tu n'es pas pour eux celui qui régit» (LXXXVIII, 22-23).

À méditer.

wa salam.

Michel Hilal Renard

 

couverture_Ali_Abderraziq

 

Bayhaqî couv
Bayhaqî (994-1066)

 

 

- retour à l'accueil